FEECS dans la presse

FEECS : amener de la compétence sur l’ensemble du processus usinage

En usinage, le succès passe de plus en plus par une bonne maîtrise de la chaîne de numérique, associée à des compétences métier pointues.

FEECS accompagne les entreprises et forme leurs équipes sur l’ensemble de ces domaines.

Formations FAO, une approche d’usineur

Organisme de formation spécialisé dans les métiers de l’usinage depuis 1994, FEECS propose des formations à la FAO sur les principaux logiciels (ESPRIT, Top Solid’Cam, NXcam, GO2cam, GOelan). Au delà de leur compétence sur le logiciel, les formateurs FEECS amènent leur expertise en usinage et une capacité à s’adapter au public à former (personnel issu de l’atelier ou bureau d’étude).

Simulation, gestion et indexation des fichiers

FEECS propose également des formations sur les logiciels de simulation (Véricut, NCSimul). Là encore, FEECS va au-delà de la formation logiciel, et vous amène une réflexion sur l’efficacité de votre chaîne numérique. Ainsi, des solutions efficaces pour la gestion et l’indexation de fichiers dans leurs différentes versions, peuvent être mises en œuvre. Objectif : éviter qu’un temps précieux soit perdu à rechercher les programmes et permettre de retrouver facilement les programmes utilisés.

Programmation CN : expertise et version élargie

La formation à la programmation des machines-outils à commande numérique est traitée suivant la même approche. Bien sûr, la priorité reste la montée en compétence des opérateurs et des régleurs, que ce soit en tournage, fraisage, rectification, ou électro-érosion. Les formateurs FEECS peuvent amener bien plus : sécurisation des process, réduction des temps de changement de série, etc. Ils apportent également une méthodologie de programmation commune aux régleurs qu’ils forment. Cela permet d’avoir des programmes exploitables et modifiables par tous et pas seulement par celui qui l’a réalisé.

Des simulateurs CN, pour former sans bloquer la production

FEECS intervient le plus souvent dans les ateliers de ses clients, partout en France. Souvent, la production doit continuer les des périodes de formation. FEECS propose alors de travailler sur des simulateurs de commande numérique (Siemens, Num, Heidenhain, Fanuc, Manual, Guide…). Ceci amène une grande souplesse. Les formations peuvent être effectuées à 100% sur simulateur ou en partie sur simulateur et sur machine.

La maîtrise de la coupe

C’est la base du métier mais souvent, on constate l’utilisation de vitesses de coupe inadaptées ou un grand manque de connaissance des outils coupants. FEECS, propose des formations et des accompagnements sur ces thèmes. Résultat, on obtient de réelles améliorations de la productivité et de la qualité de la coupe, une baisse des coûts d’outillage : les quelques % qui font la différence en terme de rentabilité !

Image

FEECS Développe l’industrialisation

Lors de Micronora, FEECS met en avant sa prestation d’industrialisation complète, adaptée à chaque problématique d’entreprise. Pour une prestation « clef en main », l’objectif final vise les meilleures performances grâce à plusieurs étapes au cours desquelles des techniciens experts, sont force de propositions. Attentifs à l’environnement, ils donnent conseils et exemples pour optimiser les stratégies d’usinages. Le cahier des charges est établi avec différents acteurs. FEECS procède à la définition du brut, de la gamme, des besoins en outils sur la base outils existante de l’entreprise et d’un outillage si nécessaire. Si un outil spécifique s’avère indispensable un plan de définition est établi pour sa mise en fabrication chez le fournisseur de son client. En phase d’étude, est définie une stratégie d’usinage adaptée à la matière usinée. Les techniciens déterminent les outillages suivant la stratégie adaptée et procèdent à la finalisation de l’outillage (CAO). Il est alors possible de programmer dans le même temps ou de finaliser l’outillage après la programmation. Lors de la programmation CFAO, FEECS a recours à la simulation permettant la validation du parcours avec les logiciels Vericut et NCSimul. Enfin, en cours de production, le contrôle qualité de validation permet l’optimisation du programme et optimisation. Dans cette prestation complète est compris le dossier de fabrication comprenant les fichiers sources comme un plan 2D outillage avec nomenclature, CAO 3D et CFAO ou des programmes en ISO et de la documentation. Enfin, FEECS procède au déploiement de la mise en œuvre directement sur le moyen de production concerné.

Article extrait de la revue Machine Production

Image

La Région Pays de la Loire finance des projets de territoire

Le dispositif est né au printemps. Il consiste à financer pour moitié les projets des petites et moyennes entreprises.

Quatre professionnels de la formation dans l’industrie se sont rencontrés puis réunis pour travailler ensemble. Bernard Duhem, patron du Centre de ressources techniques pour l’industrie ; Jacques Cudot, de Formation Electro Erosion conseil service au Mans ; Bernard Mallemont, implanté à Niort (Poitou-Charentes) et à Tours, ainsi que Christophe Dougé, basé à Saumur, ont eu l’idée de mutualiser leur communication, puisque travaillant dans le même secteur.

Grâce au dispositif régional, une aide à hauteur de 50 % de l’investissement du projet de la PME ou de la Très petite entreprise (une enveloppe de 5 millions d’euros est prévue pour ces 500 projets pour les territoires), les professionnels ont décidé de redynamiser leur image et leur marketing. Un site internet sera rénové, un film de présentation des quatre structures sera réalisé, le stand au salon professionnel d’Angers sera repensé. Le dossier envoyé à la Région, « simple et rapide à monter », leur a permis d’obtenir 13 000 € des 26 000 € nécessaires à la communication. L’incubateur Émergence et sa directrice Béatrice Pramil ont aidé les patrons à concrétiser leur projet.

Pour le moment, la Région a favorisé la réalisation de 38 projets dont une dizaine issue de la Sarthe. En tout, ce seront 70 à 80 dossiers qui seront examinés avant la fin de l’année. Le dispositif mis en place en 2013 est appliqué jusqu’en 2015. Avec son « esprit grand ouvert », slogan de la Région, la collectivité n’hésite pas à financer des projets dans lesquels se trouvent des entreprises installées dans d’autres régions.

Article extrait de Ouest France

press

Remise du chèque par Christophe Clergeault, 1er vice-président de la Région, Jean-Claude Boulard, président de Le Mans Métropole, avec entre eux deux, Bernard Duhem, patron du CRTI. Vers la droite, Christophe Dougé, Bernard Mallemont, Jacques Cudot et Béatrice Pramil, directrice d’Émergence.

Ouest-France.

Share: